Conseils de lecture

Idaho

Éditions Gallmeister

23,50
par (Libraire)
25 mai 2018

En 1995, Wade vit en Idaho, avec sa femme Jenny et ses deux filles, June et May. Un matin, tous les quatre partent chercher du bois en montagne. A leur descente le soir, ils ne sont plus que trois : Wade, Jenny, et le cadavre de May sur la banquette arrière. June a disparu. Neuf ans plus tard, la nouvelle femme de Wade, Ann, cherche à comprendre ce que son mari et sa famille ont vécu ce jour-là. Pourquoi ce terrible drame ? Qui est coupable ? Très vite Ann devient obsédée par sa quête de vérité. D’autant que, triste malédiction familiale, Wade commence à oublier les événements passés...
Voici un premier roman, qui nous parle de la puissance de l’amour sous toutes ses formes. La nature y devient un personnage à part entière, témoin des meurtres et des errances de cette famille déchirée.
Une belle découverte !

Lu et conseillé par Rachel


Eclosion
22,50
par (Libraire)
25 mai 2018

Pour commencer, c’est un groupe de touristes qui a disparu dans la jungle péruvienne, dévoré par des créatures non-identifiées. Puis le crash d’un avion transportant un milliardaire américain gravement malade fait les gros titres des journaux. Petit à petit, une succession d’événements ravagent la planète, faisant des milliers de victimes et déclenchant l’hystérie collective. Enfin, le gouvernement chinois préfère appuyer sur le bouton nucléaire et raser une partie du pays plutôt que de laisser un terrible danger se répandre parmi les populations.
Est-ce la fin ? Chapitre après chapitre, des dizaines de témoins racontent ce qu’ils ont vécu durant les premières semaines de l’invasion. Car oui, c’est bien une invasion qui a commencé. Mais cette fois, l’humanité ne sera pas confrontée à des extraterrestres, des zombies ou des mutants. Cette fois, c’est quelque chose de beaucoup plus petit, mais de tout aussi féroce qui s’est réveillé. Quand les petites bêtes veulent manger les grosses…
Éclosion est le premier tome d’une trilogie horrifique, qui mélange avec brio les codes du roman d’épouvante et de science-fiction.
A lire d’urgence si vous n’êtes pas arachnophobes !

Lu et conseillé par Rachel


Le Bracelet
23,00
par
10 mai 2018

Que faire lorsque l'on est juif à Munich en 1938 et qu'une opportunité d'exil se présente ? Partir bien évidemment ! Ce sera le choix de Grete la mère de Carl et de Ida alors que le père prendra la décision de rester en Allemagne pays qui ne peut le persécuter puisqu'il a combattu pour lui !Mais ce n'est cette Allemagne-là qui sera mise en évidence au travers de la vie d'Herna et de sa tante adepte de Hitler.
Deux facettes de la seconde guerre mondiale aussi terribles l'une de l'autre décrites avec un réalisme puissant.
Les années passeront, Carl rejoindra New-York. Pour une vie nouvelle ? Peut-être ? Mais le passé est toujours là plus présent que jamais.
Au-delà de la fresque historique Andrea Maria Schenkel sonde sans pitié la nature humaine et ses déviances pour un dénouement qui ne fait que renforcer son récit.

Michèle - Gargan'Lectrice


Au commencement du septième jour
8,30
par
10 mai 2018

L'accident de sa femme, Camille, sur une route où elle n’aurait pas dû se trouver est pour Thomas un nouveau point de départ. Il est le déclencheur d'un retour sur le passé qui l'obligera à se battre contre lui-même pour ouvrir les yeux sur ce qu'il n'a pas vu ou pas voulu voir.
Une quête pour rattraper le temps perdu ? Impossible ! Mais peut-être pour trouver un peu de paix …
Une belle écriture, des descriptions minutieuses du vécu, du ressenti, des paysages, mais le mystère plane toujours sur la vie de Camille.
Peut-être n'est-il plus important de savoir maintenant ?

Michèle - Gargan'Lectrice


Les garçons de l'été
8,30
par
10 mai 2018

Un couple, trois enfants. Une famille a priori suffisamment unie pour que rien ne la déstabilise. Mais … très vite dans le récit un accident se produit entraînant avec lui un raz de marée qui va bouleverser cette cellule familiale et incidemment dévoiler au lecteur les failles de chacun des protagonistes.
Ce récit, enrichi par une construction à plusieurs voix, où chacun livre son ressenti, dévoile ses sentiments, détaille son point de vue, va crescendo dans la complexité, la tragédie, la violence, l'émotion.
Un huis clos tout autant machiavélique qu'irrésistible.

Michèle - Gargan'Lectrice